Précédent

5

Juin. 2022

Cathédrale de Maguelone

Tribune

dimanche 5 juin 2022 10h45 

Hopkinson Smith

« Bright and Early »

Musique italienne et française pour luth du début du XVIe siècle

Hopkinson Smith, luth

 

Né à New York en 1946, Hopkinson Smith obtient une licence de musique avec mention à Harvard en 1972. L’année suivante, il va parfaire sa formation en Europe, puis il s’investit dans différents projets de musique de chambre comme la création de l’ensemble Hespèrion XXI. Depuis le milieu des années 1980, il se consacre presque exclusivement au répertoire soliste d’instruments anciens à cordes pincées, gravant pour Naïve une série d’enregistrements largement récompensés. Cette discographie aborde aussi bien la musique espagnole pour vihuela et guitare baroque, la littérature française pour luth de la Renaissance et du baroque et la musique italienne du XVIIe siècle que les partitions allemandes du haut baroque. La revue Gramophone a déclaré l’enregistrement de ses arrangements pour luth des Sonates et Partitas pour violon seul de Bach, publié en 2000, « meilleur enregistrement de ces partitions, tous instruments confondus ». Hopkinson Smith a ensuite reçu le Diapason d’or pour son disque Dowland en 2005, pour son album explorant l’univers musical de Francesco da Milano en 2009, ainsi que pour son enregistrement des trois premières Suites pour violoncelle seul de Bach jouées sur un théorbe allemand en 2013. Il se produit et donne des master classes dans toute l’Europe, ainsi que sur les continents américain et asiatique, unissant le mode de vie d’un ermite à celui d’un gitan. En 2010, il reçoit le prix musical de la région italienne des Pouilles avec la mention maestro dei maestri, massimo interprete delle musiche per liuto dell’antica Europa Mediterranea, et en 2015, il remporte le prix musical de la ville de Petrer, dans la province d’Alicante (Espagne). Son dernier disque solo, Mad Dog, paru en 2017 et consacré aux temps forts de l’âge d’or de la musique anglaise pour luth, a reçu un Diapason d’or et un Choc de Classica.

 

Lors de ce concert, Hopkinson Smith interprétera des œuvres de Francesco Spinacino (1507) et de Joan Ambrosio Dalza (1508), en alternance avec la musique des premières tablatures de luth françaises imprimées en 1529 et 1530 par Pierre Attaingnant.

 

 

 

Écouter l’entretien avec Hopkinson Smith sur France Musique : « Écouter la sonorité de Segovia, ça m’a certainement transformé » :

https://www.radiofrance.fr/francemusique/podcasts/les-grands-entretiens/hopkinson-smith-luthiste-1-5-2152079

Tribune

Dépendance de l’abbaye d’Aniane, Sainte-Croix-de-Quintillargues formait, avec Fontanès, une paroisse du diocèse de Maquelone. L’église a été consacrée en 1138. Elle est édifiée en pierre de taille, sauf la partie haute qui est constituée de moellons et résulte probablement d’une fortification de l’édifice, comme l’indiquent les échauguettes situées aux angles sud-est et nord-ouest. La façade méridionale est percée d’une fenêtre unique, et présente la trace d’une ancienne porte romane murée. La façade occidentale est surmontée d’un clocheton à deux baies campanaires. L’église a fait l’objet d’une inscription au titre des Monuments historiques en 1978.

Pensez
covoiturage !

Pour simplifier votre venue aux concerts, prolonger la convivalité du moment et faire un geste pour l’environnement, partagez vos déplacements en voiture avec le covoiturage.

Nous avons
besoin de vous !

Votre aide et votre soutien nous sont essentiels. Aidez-nous à maintenir notre exigence artistique et soyez partie prenante de nos projets.

Newsletter

Recevez en avant-première les actualités, les programmations et l’accès à la billetterie des festivals et concerts organisés par les Muses en Dialogue.
Voir nos mentions légales.

Photos édition 2020

Nos partenaires