Réservation en ligne 

 

Chers amis,

 

Vous avez besoin de musique, le Festival de musique ancienne à Maguelone a besoin de vous.

 

C’est la mort dans l’âme que nous avons dû, début avril, décider d’annuler notre fidèle rendez-vous de juin. Pour autant, nous n’avons jamais perdu l’espoir, en fonction de l’évolution de la pandémie, de le reporter à la fin de l’été.

Après bien des atermoiements et la succession d’espoirs et de déconvenues qui caractérise les situations de crise, il semble que la situation s’éclaire depuis la fin du mois de mai. La reprise, encadrée et progressive, peut enfin être envisagée, et nous mettons tous les atouts de notre côté, en respectant bien évidemment le protocole sanitaire qui nous permettra de vous protéger sans exposer nos musiciens, nos techniciens et nos bénévoles.

Les artistes initialement programmés nous ont paru incontournables en cette période si spéciale qui voit les mots « fidélité » et « solidarité » retrouver toute leur pâte humaine. Toutefois, nous avons dû jouer des coudes entre leur disponibilité, l’offre pléthorique qui marquera ce mois de septembre inédit, ainsi que les possibilités de mise à disposition de la cathédrale de Maguelone.

C’est donc une édition à la fois allégée et concentrée que nous vous proposons, autour de trois concerts de premier plan :

  • le 17 septembre, place aux jeunes talents ! La chanteuse Juliette de Banes Gardonne, le luthiste Franco Pavan, le violoncelliste Marc Alomar et la claveciniste Camille Delaforge nous proposent un embarquement pour Venise aux accents de Pignatelli et Vivaldi ;
  • le 18 septembre, c’est l’ensemble Clématis qui nous invite à une joute violonistique haute en couleur, autour du magnifique répertoire instrumental du XVIIe siècle : Gabrieli, Marini, Cavalli, sous la direction inspirée de Stéphanie de Failly et de Brice Sailly ;
  • enfin, le 19 septembre, place à l’épure, avec la violoncelliste Ophélie Gaillard et les incontournables et sublimes suites de Bach.

La jauge de la grande nef de la cathédrale, où se dérouleront les concerts, a dû être réduite de moitié pour des raisons sanitaires de distance de sécurité.

Cette proposition alternative qui nous permet de ne pas vivre de saison blanche ne pourrait voir le jour sans l’accompagnement bienveillant de l’État, des collectivités locales et de nos partenaires privés. Néanmoins, les conditions imposées par les circonstances ne nous permettront pas l’équilibre financier, et nous contraignent à faire appel à votre soutien, aussi symbolique et minime soit-il. Rappelons que vous bénéficierez à cette occasion du rescrit fiscal ouvrant droit à réduction de votre impôt : un petit geste pour un grand effet.

Nous vous attendons fidèles et nombreux pour cette édition en demi-teinte mais sans concessions qualitatives.

 

L’équipe des Muses en Dialogue
Organisatrice du Festival de musique ancienne à Maguelone

 

Visualiser les mesures sanitaires prises dans le contexte du COVID

 

 

Soutenez Les Muses en Dialogue,
et 
bénéficiez d’un rescrit fiscal ouvrant droit à une réduction d’impôt.

 

logo-face-med
LOGO-YOU-TUBE-500x333