Chœur de chambre Les éléments

Le Jeudi 06 juin 2019 à 21h00
Grande nef

Joël Suhubiette, direction

Rivages…
Polyphonies sacrées espagnoles, portugaises et italiennes

Réservation en ligne 

 

Depuis sa création en 1997 à Toulouse, le chœur de chambre Les éléments poursuit, sous l’impulsion de son fondateur Joël Suhubiette, un projet musical exigeant.

Une approche de la musique ancienne nourrie par la recherche musicologique des dernières décennies, l’interprétation du grand répertoire choral du XXe siècle, les commandes passées annuellement aux compositeurs d’aujourd’hui, la diversité même des formes abordées par l’ensemble sont autant de sujets d’exploration qui confèrent aux Éléments une « identité propre » dans le paysage choral français.

Ensemble de l’année aux Victoires de la musique classique en 2006, le chœur de chambre est régulièrement remarqué par la critique pour sa capacité à maîtriser les différents répertoires, porté par la précision et la conviction de Joël Suhubiette, toujours soucieux « de conjuguer fidélité au texte et émotion ».

Emmanuel Krivine, Jérémie Rhorer, Louis Langrée, Josep Pons sont parmi les chefs d’orchestre de renom qui apprécient de collaborer avec l’ensemble, lui reconnaissant « souplesse et disponibilité » autant que « beauté de son, pureté et transparence ». L’Opéra-Comique et le Théâtre des Champs-Élysées le sollicitent également pour des productions scéniques.

Chaque saison, Les éléments se produisent à Paris et sur les principales scènes françaises, dans les festivals, lors de tournées à l’étranger et, bien sûr, à Toulouse et dans la région Occitanie où le chœur de chambre est accueilli en résidence à Odyssud-Blagnac depuis 2001 et à l’abbaye-école de Sorèze depuis 2006.

Sous la direction de Joël Suhubiette ou invités au disque par d’autres chefs, Les éléments enregistrent la polyphonie ancienne a cappella, les grands oratorios baroques et classiques, les œuvres des XXe et XXIe siècles pour les maisons de disques L’empreinte digitale, Hortus, Virgin Classics, Ligia Digital et Naïve.

Ce programme est soutenu par Musique Nouvelle en Liberté et la SPEDIDAM.